Archives de Tag: Ergonome

Le Père Noël, le préventeur et l’ergonome

pere noel plage

 

Le Père Noël a embauché un préventeur et un ergonome.

Ses difficultés sont en effet nombreuses : port de charges lourdes à même le dos, risque lié à la conduite, travailleur isolé, risque de chutes, passages étroits, exposition au froid, horaires décalés, surcharge de travail pendant un mois, sous-charge de travail le reste de l’année, …. « Et en plus faut faire Oh Oh Oh  !  avec le sourire » comme il le dit lui-même.

Le préventeur a proposé que les livraisons soient réalisées la journée toute l’année le 25 du mois, que le traîneau soit équipé d’un habitacle et de signaux de recul, que les lutins assistent le Père Noël entre le traîneau et les sapins, a fourni un harnais, un gilet fluo et des chaussures de sécurité au Père Noël… « Il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions » : comme il le dit lui-même.

L’ergonome a analysé sa demande, a étudié l’activité en suivant le Père Noël dans ses tournées, en assistant à son travail d’encadrement des lutins, en mesurant la charge portée, en évaluant les ambiances de travail , en décrivant l’organisation du travail… Il a ensuite échangé avec le préventeur, des représentants des lutins et le Père Noël pour trouver des solutions. Il a été décidé de ne surtout rien changer à l’image du Père Noël livrant des cadeaux sur son traîneau, au risque d’enlever tout sens à son travail et de déprimer Père Noël et lutins. De gros investissements ont néanmoins été réalisés pour amener les paquets jusqu’aux sapins : c’est ainsi que fut inventée la Magie de Noël.

Nous laisserons à l’ergonome le mot de le fin : « Je ne sais pas si on peut parler de magie… en tout cas, le GT* a bien bossé » : comme il le dit lui-même.

* groupe de travail

Xavier RETAUX

 

Publicités

[Presse] Article du monde et réflexions sur la notoriété

photo

Le Monde nous propose un article sur le métier d’ergonome « Devenir ergonome : l’humain d’abord ». Il brosse un portrait succinct mais multiple : approche des ergonomes, méthodes de travail des ergonomes, formations et de notoriété du métier. Il s’agit d’une bonne introduction pour qui souhaite découvrir ce métier.

Le journal a choisi de consacrer 1/3 de son article à la question de la notoriété. Pourquoi pas, ce n’est en effet par le métier le plus connu. Cela m’interroge directement sur l’illustration de l’article lui-même. Je remarque que souvent le métier d’ergonome est illustrée par une photo d’ouvrier. Ce qui est le cas ici (ci-dessous l’illustration de l’article du Monde) :

5079541_6_90a3_dans-une-usine-de-la-region-nantaise-le-16_fc7d63cd03ed4a53a80c59c4059defcf

Souvent le travail d’un professionnel est illustré par une photographie de son activité de travail. Pourquoi ne pas montrer alors un ergonome en action ? Souvent, il s’agira de la photographie d’une personne entrain d’écrire debout s’il est sur site ou assis s’il est en entretien ou à son bureau. Il pourrait alors s’agir de la représentation de beaucoup d’autres métiers et la photographie s’avérera aussi peu discriminante que susceptible d’attirer l’attention.

Le travail d’un professionnel peut également être illustré par le résultat de son travail (pâtissier / pâtisserie par exemple). L’activité des ouvriers ou d’autres opérateurs n’est pourtant pas le résultat du travail des ergonomes, mais leur objet principal et premier d’étude. Il parait pourtant assez difficile de photographier le résultat du travail des ergonomes (cahier des charges, restitution…).

 

Il y a donc un vrai défi pour rendre visible ce métier : être en capacité de le représenter. Une solution pourrait être que l’ouvrier de la photographie ci-dessus soit observé par un individu qui prend des notes. Associer visuellement systématiquement l’ergonome à l’objet de son étude apparaît être un bon début.

Dans le cinéma, une des rares représentations d’ergonome vient du film Kitchen Stories. L’individu n’est pas officiellement un ergonome et l’approche est celle d’une comédie, néanmoins son activité correspond à celle d’un ergonome travaillant pour un concepteur de cuisine scandinave et … qui serait très en avance sur son temps.

18365555

[Cinéma] La fille du patron

La fille du patron est un film de Olivier Lousteau. Nous n’avons pas encore pu le voir mais nous vous en parlons car ce film fait actuellement le tour du milieu des ergonomes car l’héroïne est justement du métier (l’ergonomie).

La bande-annonce ci-dessous.

Et si vous voulez entendre les commentaires des ouvriers de l’usine Bel Maille (lors de l’avant-première), regardez la vidéo ci-dessous. Il s’agit de l’usine où une partie du film a été tournée et qui est malheureusement liquidée aujourd’hui.

Pour vérifier si la fille du patron travaille bien comme une ergonome, il faudra attendre la sortie en salle le 6 janvier. Le suspens est total !

[Dessin] L’ergonome

Ergonome 1

Dessin de Xavier Rétaux