Archives de Catégorie: Uncategorized

[Presse] Article du monde et réflexions sur la notoriété

photo

Le Monde nous propose un article sur le métier d’ergonome « Devenir ergonome : l’humain d’abord ». Il brosse un portrait succinct mais multiple : approche des ergonomes, méthodes de travail des ergonomes, formations et de notoriété du métier. Il s’agit d’une bonne introduction pour qui souhaite découvrir ce métier.

Le journal a choisi de consacrer 1/3 de son article à la question de la notoriété. Pourquoi pas, ce n’est en effet par le métier le plus connu. Cela m’interroge directement sur l’illustration de l’article lui-même. Je remarque que souvent le métier d’ergonome est illustrée par une photo d’ouvrier. Ce qui est le cas ici (ci-dessous l’illustration de l’article du Monde) :

5079541_6_90a3_dans-une-usine-de-la-region-nantaise-le-16_fc7d63cd03ed4a53a80c59c4059defcf

Souvent le travail d’un professionnel est illustré par une photographie de son activité de travail. Pourquoi ne pas montrer alors un ergonome en action ? Souvent, il s’agira de la photographie d’une personne entrain d’écrire debout s’il est sur site ou assis s’il est en entretien ou à son bureau. Il pourrait alors s’agir de la représentation de beaucoup d’autres métiers et la photographie s’avérera aussi peu discriminante que susceptible d’attirer l’attention.

Le travail d’un professionnel peut également être illustré par le résultat de son travail (pâtissier / pâtisserie par exemple). L’activité des ouvriers ou d’autres opérateurs n’est pourtant pas le résultat du travail des ergonomes, mais leur objet principal et premier d’étude. Il parait pourtant assez difficile de photographier le résultat du travail des ergonomes (cahier des charges, restitution…).

 

Il y a donc un vrai défi pour rendre visible ce métier : être en capacité de le représenter. Une solution pourrait être que l’ouvrier de la photographie ci-dessus soit observé par un individu qui prend des notes. Associer visuellement systématiquement l’ergonome à l’objet de son étude apparaît être un bon début.

Dans le cinéma, une des rares représentations d’ergonome vient du film Kitchen Stories. L’individu n’est pas officiellement un ergonome et l’approche est celle d’une comédie, néanmoins son activité correspond à celle d’un ergonome travaillant pour un concepteur de cuisine scandinave et … qui serait très en avance sur son temps.

18365555

[Séminaire] Travail futur, travail du futur : accompagner les transitions – 25 et 26 janvier 2017 à Paris

index_clip_image002L’équipe d’ergonomie du CNAM de Paris et l’association ErgonoCnam (association des auditeurs du CNAM en ergonomie) propose début janvier (25 et 26 janvier 2017 à Paris) un séminaire public sur les évolutions du travail et donc du travail des ergonomes.

Pour tout savoir, c’est sur le site du CNAM.

Pour le programme, c’est ici. Au menu, les évolutions du travail (entreprises libérées, Uber…) et des méthodes d’intervention (méthodes projectives, expérimentation de transformations organisationnelles…).

Le montant de l’inscription est de 120 € … pour deux jours à écouter des gens prestigieux, c’est donné ! Plus sérieusement, il s’agit d’une bonne occasion pour tout intervenant de se mettre au goût du jour concernant l’ergonomie et peut-être aussi le monde du travail.

 

[Radio] Les Pieds sur terre

France CultureDeux nouveaux numéros des Pieds sur terre (de Sonia Kronlund) en lien avec le travail à écouter  : deux portraits, deux femmes, deux parcours et deux attitudes.

Le travail des seniors (de Jérôme Sandlarz) : Catherine, 55 ans, qui s’heurte de plein fouet à la difficulté du chômage (mais pas que) après 50 ans,

Nadia, la dame de la cantine (de Marie Depleschin) : le quotidien professionnel de Nadia (mais pas que), « personnel technique » d’un collège du Nord.

[Arte] Carole Matthieu – vendredi 18 novembre 2016

Arte diffuse ce vendredi 18 novembre un film rare par son thème car le personnage principal est un médecin du travail (interprété par Isabelle Adjani). Le film se nomme « Carole Matthieu« .

Je n’ai pas vu ce film, sorti en 2016, quand j’écris ce billet. Je ne peux que donc vous invitez à le découvrir avec moi ce vendredi, voire de regarder la BA d’ici-là…

…voire d’écouter ces quelques mots convenus lors du festival d’Angoulême (pas celui de la BD !)…

…ou mieux les mots du réalisateur Louis Julien Petit qui fait le lien avec le roman « Les visages écrasés » (de Marin Ledun) qui a inspiré le film.

 

[France Culture] Les Pieds sur terre : deux mondes ouvriers sous pression

France Culture

Deux nouvelles émissions sur le travail sur France Culture :

  • Les travailleurs détachés : deux témoignages montrant très bien les difficultés de ces travailleurs. Ces difficultés sont surtout liées à la fragilité de leur statut plus qu’à la faiblesse de leur salaire : heures supplémentaires non payées, pauses supprimées, conditions de logement, prise en compte des AT, …etc.
  • Ouvriers chez PSA : les conditions de travail au sein de Peugeot Citroën, avec en point de mire les pratiques du management et des ressources humaines.

Vous y découvrirez deux réalités bien différentes du travail et pourtant un point commun : il s’agit de deux mondes du travail ouvrier sous pression.

[Radio] Le contre-effet du Rana Plaza

France CultureLe billet économique de Marie Viennot nous rappelle à quel point rien n’est simple et ainsi, à quel point l’enfer est pavé de bonnes intentions.

En effet, la journaliste a constaté que les efforts déployés par l’état pour répondre aux exigences en matière de santé et sécurité au travail dans l’industrie textile se sont faits aux détriments des autres secteurs (surtout ceux ne travaillant pas directement avec des grands groupes), faute de moyen suffisant.

Pour vous (re)situer le problème, je vous invite à lire notre précédent billet sur le sujet [TV] Voire voire revoir – Les Damnés du Low-Cost (industrie textile au Bangladesh).

Pour écouter le billet ou le lire, suivez le lien donné au début du billet. Vous y trouverez également la vidéo ci-dessous dont la bande son vous immergera tout de suite dans le sujet.

[A écouter] Sur la route…

France Culture

Le dernier numéro de cette série de documentaires de 49 min nous livre le témoignage d’un ancien cheminot, conducteur de TER en Franche-Comté.

La série de documentaires Sur le route... aborde des sujets de société.

Parmi les derniers numéros, deux ont concerné le travail en 2016 :

Une série de documentaires radio à suivre… et nous la suivrons !