IEA 2018 : bilan

Le congrès d’ergonomie de Florence s’est terminé jeudi dernier. Il fut une réussite en terme de fréquentation et également d’organisation.

Les soumissions vinrent du monde entier comme le montre l’image ci-dessous (issue de la cérémonie d’ouverture). Notez la vivacité de l’ergonomie en Amérique Latine qui se paye le luxe de dépasser l’Amérique du Nord.

iea2018continent

Ce sont pas moins de 1012 publications dans les actes qui représentent l’ergonomie dans 68 pays du monde en 2018.

iea2018domaine

J’ai fait quelques recherches de mots-clés dans le programme. Cela ne dit rien de bien précis, je l’avoue, mais néanmoins, cela dit quelque chose des thèmes les plus présents. Reste à avoir quoi !

  • « ergonom » (ergonomie) : 440 occurrences. Comme quoi ce petit exercice dit tout de même quelque chose de juste !
  • « design » (conception) : 302 occurrences. Il s’agit de toutes les formes de conception : des méthodes, des produits, des situations de travail… le terme est générique et appliqué diversement.
  • « musculoskeletal » (musculo-squelettique) : 71 occurrences. Les TMS ont encore une place de choix dans le congrès autant que dans les statistiques de maladies professionnelles dans le Monde.
  • « activit » (activité) : 82 occurrences. Le terme « activité » prends des formes bien diverses. Il peut s’agit de l’activité physique, d’une activité particulière, d’une partie du terme « interactivité » (lié à l’IHM) ou de l’activité au sens des ergonomes de langue française. Dans ce dernier cas, nous avions souvent à faire à des sessions où les chercheurs et praticiens francophones et d’Amériques Latines étaient majoritaires et/ou organisateurs.
  • « sustan » (durable/soutenable) : 46 occurrences. Un des grands thèmes de ce congrès dédié à l’ergonomie du futur. Le travail soutenable a fait l’objet de nombreuses sessions mais il a aussi été question de l’ergonomie en lien avec les problématiques environnementales.
  • « organization » (organisation) : 32 occurrences.
  • « management » (encadrement) : 26 occurrences. Il s’agit d’un sujet qui est de plus en plus présent dans la recherche comme dans l’intervention des consultants.
  • « prevention » (prévention) : 19 occurrences.
  • « gender » (genre) : 13 occurrences. Les communications sur le genre étaient bien présentes dans ce congrès… beaucoup plus que les femmes sur la scène de la cérémonie d’ouverture !
  • « interact » (interactions/interactivité) : 10 occurrences. Eh oui, pas plus. IEA reste très largement centré sur le travail.
  • « psychos » (psychosocial) : 5 occurrences. Ce sujet apparaît peu nommé ainsi en tout cas. Sur ces 5 communications, trois sont liés au TMS et à la recherche de facteurs psychosociaux.
  • « disabilit » (handicap) : 3 occurrences. Le sujet a fait l’objet de peu de communications : tout le contraire du congrès de Récife (2012) où l’accessibilité et les situations de handicap au travail intéressaient nombre de chercheurs.

On le voit, l’ergonomie dans le monde entier a pris un virage pour fortement questionner  l’organisation du travail en lien avec les problématiques de santé, en particulier les TMS. La forte présence européenne à ce congrès explique aussi une partie de ce constat. La question du rôle de l’ergonomie concernant le développement durable se pose aussi fortement aujourd’hui en particulier au travers de la soutenabilité du travail.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s