[Etude] La souffrance psychique en lien avec le travail chez les salariés actifs en France entre 2007 et 2012, à partir du programme MCP


Imane Khireddine1, Audrey Lemaître1, Julie Homère1, Julie Plaine1, Loïc Garras1, Marie-Christine Riol2, Madeleine Valenty1 et le Groupe MCP 2012, pour l’Institut de veille sanitaire et la DIRECCTE ont publié une étude sur le bulletin épidémiologique hebdomadaire concernant l’évolution de la souffrance psychique des salariés en France.

Les données sont issues des médecins du travail de 15 régions de France et ont été accumulées depuis 2003 et jusqu’à 2012. Elles concernant entre 80000 et 100000 travailleurs par an. Pour ceux qui en doutaient encore, l’intérêt de tous ces acteurs depuis si longtemps  pour la souffrance psychique en lien avec le travail est déjà en soit le signe que cette problématique est prise très au sérieux, c’est-à-dire comme une problématique de santé publique. Les résultats suivant étayent cette affirmation.

Graphique issue de l’étude La souffrance psychique en lien avec le travail chez les salariés actifs en France entre 2007 et 2012, à partir du programme MCP (Khireddine I. et al., 2012)

Les auteurs constatent une évolution de la prévalence de la souffrance psychique (de l’existence dans une population de ces troubles). Néanmoins, ils prennent à juste titre soin de faire remarquer que cette augmentation peut provenir du simple fait que cette question est devenue plus visible en devenant plus connue.

D’autres résultats sont eux moins discutables. Tout d’abord, la prévalence de la souffrance psychique en lien avec le travail est bien plus forte chez les femmes que chez les hommes. Elle est également plus importante pour les plus de 45 ans que pour les plus jeunes. Elle touche d’avantage les cadres que d’autres catégories professionnelles. Le secteur professionnel a peu d’effet. Enfin, les dépressions et troubles anxio-dépressifs représentent une grande partie des pathologies rapportées, environ les deux tiers.

Les données permettent aux auteurs d’estimer à près d’un demi-million le nombre de travailleurs en souffrance psychique  (à rapporter aux 24 millions que compte la population active).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s