[France Inter] De la rustine

France Inter

Le dernier billet sur France Inter de Nicole Ferroni dénonce les vendeurs de cautères sur une jambe de bois dans le domaine des risques psychosociaux. L’humoriste dérape en citant le cabinet Technologia. Dommage ! Le cabinet se défend en clamant qu’il s’intéresse à l’organisation du travail et pas aux fragilités des salariés… mais est-ce la bonne réponse ?

Il nous semble important de préciser les implicites présents dans cet échange :

  • La prévention primaire (qui consiste à éviter qu’il y ait des dégâts) est nécessaire pour éviter que des risques restent présents en particulier au sein de l’organisation du travail et ce, pour des salariés ayant ou non des fragilités psychologiques. Ce qui rejoint le discours de M.Technologia.
  • La prévention tertiaire en matière de RPS (qui consiste à réparer les dégâts) est également nécessaire et il n’y a pas de mal à s’intéresser aux fragilités des salariés dans ce cas. Il y a de vrais professionnels de ce métier. Ce n’est pas sale M.Technologia !
  • Dans les deux métiers, il existe des personnes qui font n’importe quoi. Il y en a partout, parait-il. L’important est dans son professionnalisme, pas dans sa fonction.
  • Favoriser un métier ou l’autre dans le discours revient à favoriser la sécurité routière et à discréditer ambulanciers et pompiers ou inversement. C’est idiot. Les deux sont nécessaires Mme Ferroni.
  • Faire un type de prévention avec les outils de l’autre type revient à confier la sécurité routière aux ambulanciers et le soin des accidentés à Manuel Valls. C’est également idiot. Mais il est vrai qu’il est courant de nier qu’il existe des facteurs organisationnels et de faire porter toutes les responsabilités en matière de RPS sur la fragilité réelle ou supposée des salariés. Ce qui rejoint le discours de Nicole Ferroni.

En clair, il nous semble que ces deux « billets » censés dénoncer des confusions ne font que les entretenir. On espère avoir posé quelques points clairs sur ce  sujet… dommage qu’on soit loin d’avoir l’audience de France Inter !

Publicités

2 réponses à “[France Inter] De la rustine

  1. Bonjour, rappelons tout de même que le boulot d’un humoriste et de mettre de poil à gratter et tant pis si technologia que je respecte s’est senti visé: c’est vrai que c’est un marché la souffrance au travail, et c’est comme tout, mieux vaut être dans de bonnes mains quand cela arrive (en cas de prévention tertiaire) ! Personne ne doute du professionnalisme de ce cabinet qui agit pour la reconnaissance du burn out comme maladie professionnelle
    Moi je l »aime bien Nicole Ferroni, elle me rappelle un peu Coluche dans son style et c’est tant mieux 🙂
    Vive l’humour, c’est une bonne rustine contre le mal être !

  2. Bonjour,
    Effectivement, ambulanciers et sécurité routière se complètent. Mais si on ajoute un peu de dialectique, en l’occurrence l’intention – ou allons-y carrément, l’idéologie – on comprendra que Technologia cherche à se distancier de toute démarche qui dépisterait (c’est le verbe employé dans son billet de réponse) les fragilités pour ensuite éloigner ou licencier les personnes ainsi identifiées. Celui qui s’intéresse aux fragilités pour protéger les personnes se penchera rapidement sur la prévention primaire, en songeant qu’il aurait fallu telle protection en amont pour éviter la fragilisation, et donc pour éviter les suivantes ; celui qui s’intéresse aux fragilités pour « remuscler » ses équipes se contentera de les voir arriver, ces fragilités.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s