Le travail du bitume : un métier à risque

Vous, que voyez-vous sur cette photographie ?

index

1- Une perturbation du trafic autoroutier ?

2- Des gens qui travaillent ?

3- Un métier à risque ?

L’Anses (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) nous apprend que la bonne réponse réponse est la numéro 3.

Nous pouvons non seulement tous constater quelques contraintes fortes en termes de conditions de travail :

* travail de nuit

* travail en milieu routier

* manipulations à la pelle d’un produit connu pour être lourd, brûlant et collant et souvent difficile à manier

* etc.

Mais l’Anses dans un tout récent rapport nous en dit plus, du coté du produit lui-même : le bitume. Plus exactement : « En tant que résidus de distillation, les bitumes sont des mélanges de composés chimiques nombreux et variés (plus de 10 000 composés) dont il est impossible de dresser une liste précise. »

Lien pour consulter le rapport.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s