J – 5 mois ! Congrès du Cinquantenaire de la SELF à Paris : « Ergonomie et société : quelles attentes, quelles réponses ? »

self2013Dans 5 mois tout juste – les 28, 29 et 30 Août 2013 – se tiendra le Congrès du 50e Anniversaire de la SELF, à l’Université Paris1 – Panthéon Sorbonne à Paris, avec pour thème : Ergonomie et société : quelles attentes, quelles réponses ?

A noter dans vos agendas !

Quelques précisions sur ce congrès :

En 50 ans, l’ergonomie a changé. A l’origine et de par sa nature, l’ergonomie s’est positionnée comme une ressource dans les organisations confrontées aux exigences conjointes de santé des salariés et d’efficacité productive, ce qui l’a conduite à accompagner leurs évolutions. De fait, en Europe, au Canada, en Amérique Latine ou en Afrique, l’ »ergonomie de langue française » est aujourd’hui engagée dans des actions qui l’amènent à :

– Coopérer avec des personnes exerçant des responsabilités et des métiers très différents : designers, informaticiens, architectes, psychologues, économistes, médecins, managers, syndicalistes, politiques

– Agir dans des domaines variés : conception et évaluation de produits, de services, d’outils et d’équipements de travail, d’espace de vie et d’organisation productive, de dispositifs de gouvernance

– Répondre à des questions différentes, telles que l’efficacité, la santé, la performance, l’utilisabilité, la qualité de vie, le développement durable  

Cette diversification des problématiques, des méthodes et des modes d’intervention et de recherche commande d’unifier sans uniformiser.

Et tel est bien l’enjeu de ce Congrès du cinquantenaire où le regard sur le chemin parcouru est invité à soutenir la projection vers l’avenir : repenser ce qui tient l’ergonomie ensemble, mieux comprendre ce qui différencie les formes et les contenus qu’elle développe, refonder ce qui constitue la référence commune.

Le point commun de toutes ces interpellations, c’est le mode d’engagement de la puissance créatrice de l’activité. C’est là que s’enracine l’ambition qui sera au cœur de ce Congrès : faire de l’ergonomie, une réponse aux attentes de la société.

Ce point commun concerne l’écart entre le prescrit-prévu-projeté par :

– Les concepteurs pour ce qui concerne l’utilisation des produits et des services,

– Le sujet (ou l’opérateur) dans tous les cas,

– Et la réalité des conditions dans lesquelles l’activité réalise la valeur.

Ces conditions relèvent de la marge ménagée dans chaque situation, mais elles concernent aussi les nouvelles formes du « vivre ensemble » tel qu’il se dessine dans les collectifs de travail comme dans la société.

Et pour se développer, ces conditions requièrent de nouveaux dispositifs de régulation dont le manque, en revanche, est pour beaucoup dans l’explosion multiforme de la plainte, de la souffrance et des crises qui sature de plus en plus le « dialogue social ».

C’est pourquoi, enfin, la pertinence et la légitimité de ces dispositifs interpellent alors aussi, directement, le politique.

Ce congrès est ouvert, comme il le fait traditionnellement, à des communications hors thème.

Il fera également place à des collectifs ou des réseaux, pour échanger, partager et valoriser leur réflexion sur la recherche et  la pratique de l’ergonomie. Une fois de plus ce congrès aura pour ambition l’animation des communautés professionnelles en ergonomie.

Toutes les informations en suivant ce lien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s