Premiers résultats de l’enquête SUMER 2010

Nous vous parlions hier du bilan du quinquennat du président sortant concernant le travail publié par Métis.

Les premiers résultats de l’enquête SUMER viennent également d’être publiés venant enrichir ce bilan.

Un petit rappel préalable sur cette enquête s’impose :

L’enquête s’est déroulée sur le terrain de janvier 2009 à avril 2010. 2400 médecins du travail, soit plus de 20 % des médecins du travail en exercice, ont tiré au sort, selon une méthode aléatoire, 53940 salariés parmi ceux qu’ils voyaient en visite périodique, dont 47983 (soit 89 %) ont répondu. Ces salariés sont représentatifs de près de 22 millions de salariés. En moyenne vingt-deux questionnaires ont été réalisés par médecin-enquêteur.

Il s’agit donc bien d’un recueil du point de vue des salariés sur leurs expositions. L’enquête précise également que : 

Horaires, rythmes de travail, autonomie, relations avec le public, les collègues ou la hiérarchie, les questions relatives à l’organisation du travail font référence à la situation habituelle de travail. En revanche, toutes les expositions à des pénibilités physiques, à des agents biologiques ou des produits chimiques sont recensées sur la dernière semaine travaillée, afin de cerner au plus près la réalité concrète du travail des salariés enquêtés. Cette méthode a comme effet de sous-évaluer les expositions liées à des activités ponctuelles ou irrégulières, qui ont moins de chances d’avoir eu lieu au cours de cette période que les activités régulières.

Les tensions au travail ont augmenté, l’intensité du travail se stabilise à un haut niveau et l’influence de plusieurs contraintes extérieurs (clients…) continuent d’augmenter. Les contraintes physiques tendent à se réduire dans certains secteurs ou se stabiliser dans d’autres.

Nous savons par ailleurs que les troubles musculosquelettiques (TMS) continuent d’augmenter et que le lien avec les risques psychosociaux (RPS) est réel : peut-être faut-il arrêter de mettre uniquement l’accent sur les contraintes physiques pour lutter contre les TMS ?

Nous apprenons également que l’exposition au bruit augmente et l’exposition aux produits chimiques tend à diminuer.

Pour l’enquête complète : premiers résultats de l’enquête SUMER.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s