Accords « compétitivité-emploi »

Un article du Figaro nous informe que le MEDEF pousse pour que soient réalisés les accords compétitivité-emploi qui impliquent des négociations sur les salaires et les horaires et ce par entreprise.

Le Monde a publié un article sur le sujet le 3 mai 2012 intitulé Le code du travail en sursis ?  (difficile de faire un titre plus clair !) indiquant que cela ne serait finalement pas fait avant le nouveau mandat présidentiel.

Le Monde a déjà consacré un long article sur ce sujet, sur un mode assez radical : L’introduction des « accords compétitivité-emploi » provoquerait la disparation de ces principes. Ils permettraient en effet à un accord intervenu au sein de l’entreprise de « déroger » non seulement à la loi, c’est-à-dire à toutes les protections minimales construites pour l’essentiel au cours du siècle écoulé, mais aussi au contrat de travail et aux protections suggérées par la matière et dont la nature a été rappelée précédemment.

Le vrai problème de ces accords est la faiblesse du syndicalisme en France : les négociations vont forcément être à l’avantage des directions. Le chômage de masse et le travail intérimaire ne feront certainement qu’accentuer le phénomène en exerçant une pression importante sur le travail salarié classique.

Sur la question du travail, il semblerait que ces accords soient le véritable enjeu de cette élection présidentielle. Ce point a d’ailleurs était discuté lors du débat des 2 candidats du second tour (source Le Monde).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s