Etat de la France au travail : déception

J’ai reçu ce hors-série de la revue Santé & Travail avec une grande excitation (je suis comme ça, les tableaux et les graphiques me font cet effet !). Ma déception fut, comme toujours, à la hauteur de mes espoirs.

Le sommaire est pourtant très clair : l’ouvrage ne parlera que très peu du travail et quasiment tout le temps que des conditions économiques de réalisation de celui-ci. Les salaires, le chômages, les contrats… tout cela est traité, analysé, mis en graphique de façon claire et pertinente.

Quand j’analyse l’activité d’un opérateur, j’ai d’un côté les tâches, objectifs et moyens qui lui sont confiés et de l’autre son activité réelle : des déplacements, des postures, des communications, des buts et sous-buts, des coopérations… et le résultat de son activité : c’est ce que j’appelle le travail. Il n’y a rien de tout cela dans cet Etat de la France au travail.

L’ouvrage aurait donc du selon moi s’appeler L’état de l’économie du travail en France. Je ne blâme pas l’éditeur et encore moins la revue Santé & Travail qui participent – d’habitude – à enrichir le débat sur le travail. Néanmoins, je ne vais pas cacher ma déception. Ce travers qui consiste à ne voir que le versant économique du travail est présent chez les politiques, les syndicalistes, les médias et a fortiori chez tout un chacun. Il m’exaspère car il empêche de parler ou débattre vraiment de ce qu’était, ce qu’est et ce que devient le travail. Avouons que c’est bien dommage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s