L’amiante dans les médias en novembre 2011

La presse grand public est actuellement traversée par la question de l’amiante pour deux raisons. La première est que le gouvernement va améliorer la réglementation et la prévention du risque amiante en divisant par 10 la limite d’exposition. La seconde est que les agents du RER B parisien ont fait valoir leur droit de retrait du fait de la présence d’amiante dans les rames. 

Je ne m’étendrais pas sur le second point pour lequel je n’ai pas grand chose à dire.

Le premier point trouve son origine dans une dépêche AFP du 07/11. Vous trouverez plus de détails sur l’étude en question et les mesures recommandés sur le site de l’INRS. Il est étonnant de constaté que l’échantillon de l’INRS qui a conduit l’étude citée par l’AFP est de 77 entreprises alors que l’AFP parle de 80 entreprises ! Vous pourrez télécharger le rapport complet sur le site de l’INRS (lien à droite de l’article). Il est intéressant à plus d’un titre : il montre en autre que la nature des travaux (localisation de l’amiante et nature de l’amiante) ainsi que la méthode d’extraction ont une influence directe sur l’exposition des salariés.

Notons que la recommandation de diviser par 10 les limites d’exposition est une recommandation de l’AFSSET qui date du 15 septembre 2009 ! Les travailleurs apprécieront la réactivité du gouvernement.

L’actualité française concernant l’indemnisation des victimes de l’amiante fut cette année plutôt riche : au printemps le gouvernement a tenté de donner le contrôle au FIVA (le fond qui indemnise les victimes) à des représentants du patronat. En octobre, le tribunal de Douais a entériné la demande de remboursement partiel du FIVA aux victimes de l’amiante.

L’amiante est toujours une source importante de décès en France et surtout dans le monde. Nous avions déjà parlé de l’actualité « amiante » italienne sur ce blog. Le Canada est fortement traversé par ce débat car il reste le 4e plus gros producteur d’amiante dans le monde et la présence de mines sur son sol alimente fortement la polémique. Le 5e producteur mondial est le Brésil où le groupe français Saint Gobain a poursuivi l’extraction et la production de matériaux amiantés après l’interdiction de celles-ci en France. Ce sont des pays de l’est qui occupent les trois premières places.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s