Les propositions concernant le travail de S. Royal

Concentrons nous aujourd’hui, à quelques heures du 1er tour des primaires du PS, sur les propositions de S. Royal concernant le travail.

1er constat : il apparaît difficile de trouver les propositions spécifiques de Mme Royal… Effectivement, force est de constater que la candidate au 2nd tour de la dernière élection présidentielle « la joue », cette fois-ci diront certains… fidèle au PS… Nous trouvons en effet très aisément le programme du PS (signé par les candidats PS) sur son site, avec 30 propositions dont on pourra surtout retenir la préoccupation forte sur la question des salaires, mais aussi ce que l’on trouvait intéressant dans les propositions de Mr Valls, concernant la formation professionnelle, comme en témoigne la 1ère de ces propositions ci-dessous :

n° 5 : « Pour protéger les salariés, nous créerons une sécurité
sociale professionnelle, matérialisée par un compte
temps-formation, permettant à chacun de reprendre des
études, de réaliser un projet personnel, de s’occuper de
sa famille et de choisir les modalités de son départ en
retraite. Nous dissuaderons les licenciements boursiers
par des pénalités financières pour les entreprises qui en
même temps versent des dividendes à leurs actionnaires. »

n° 13 : « Pour que l’égalité salariale femme-homme devienne une
réalité, nous en ferons une condition pour conserver des
exonérations de cotisations patronales. »

n° 15 : « Pour une plus juste répartition des richesses au bénéfice
des salariés, nous organiserons une conférence salariale
annuelle tripartite et revaloriserons le pouvoir d’achat
du Smic. Nous limiterons les rémunérations abusives :
rémunérations variables n’excédant pas la part fixe, écarts
de rémunérations de 1 à 20 maximum dans les entreprises
à participation publique, présence des salariés dans les
conseils d’administration ou de surveillance et les comités
des rémunérations. »

Cependant, Mme Royal fait preuve d’une capacité à mobiliser, autour d’elle, de grands spécialistes sur les questions du travail (suivre ce lien), comme nous en avions déjà fait écho dans un précédent post, et là évidemment la richesse des points abordés apparaît tout autre, intelligemment posés dans l’intitulé « valeur travail » :

  • les effets pathogènes des transformations du travail et leurs conséquences sur la valeur travail
  • la démesure des exigences sans contrepartie ni reconnaissance, des conditions de travail qui portent atteinte à l’intégrité physique et psychique
  • la croissance exponentielle des troubles musculo-squelettiques qui touchent en priorité les salariés peu qualifiés assujettis à des gestes répétitifs
  • les dépressions professionnelles dont certaines conduisent au suicide et qui touchent tous les secteurs
  • la destruction des anciens collectifs de travail
  • l’individualisation de l’évaluation
  • comment l’autonomie et la polyvalence deviennent paradoxalement une pression supplémentaire
  • etc.

On voit ainsi que Mme Royal est bien informée et qu’elle a entre les mains un riche matériau à porter.

Mais, pour l’avoir vécu de près lors de la dernière campagne présidentielle, Mme Royal avait aussi su très bien s’entourer, notamment pour ma part sur la question du handicap (et du handicap au travail en particulier), et souvenons-nous de la pauvreté de ses propos, voire de leur inexactitude, lors du face à face avec Mr Sarkozy juste avant le 2nd tour…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s