Les propositions concernant le travail de M. Valls

Concentrons nous aujourd’hui sur les propositions de M. Valls – regroupées en un abécédaire de l’optimisme – et plus particulièrement celles concernant le travail, en vue des primaires à gauche.

L’idée force de son message touche au travail comme « un moyen d’épanouissement personnel« , car selon Manuel Valls « à la différence de certains je ne vois pas dans le Travail (« T comme Travail » dans ce programme sous forme de séquences video) la punition du pêché originel. » On retrouve là sans doute une référence directe à la notion de laïcité traditionnellement portée par la gauche…

Également, autre approche habilement dénoncée et surtout critique directe adressée à l’une des candidates à ces primaires, Mr Valls affirme que  » bien sûr le travail est parfois une tâche abrutissante mais faut-il alors réduire le temps de travail ou permettre à un individu d’en changer ? je trouve la seconde alternative beaucoup plus ambitieuse. »

Sa grande réforme pour changer de paradigme sur le travail concerne la formation professionnelle, posée comme « l’une de ses priorités absolues« . Elle vise tout particulièrement les employés peu qualifiés et les chômeurs, au regard d’un constat terrible (récemment dénoncé par le CEREQ) : « moins la formation initiale d’une personne est élevée moins elle profite de la formation continue« . Ainsi, Mr Valls propose un « compte formation personnelle« , « crédité en proportion inverse de la durée d’étude« , permettant la qualification et des reconversions. C’est pour lui alors une conjugaison nécessaire de la justice sociale et de l’efficacité économique.

D’autres points nous intéressant particulièrement sont abordés à travers cet abécédaire, dont principalement :

  • « R comme Retraite » => « comme il n’y aura pas de retour à 60 ans pour tous« , Mr Valls propose que ce soit « juste et acceptable » à travers « des négociations avec les partenaires sociaux d’une retraite à la carte ou à points intégrant :
  1. les années de formation, de chômage
  2. les congés maternité ou parentaux
  3. les inégalités salariales (entre femmes et hommes)
  4. la pénibilité au travail
  5. l’espérance de vie, car s’il y a quelque chose d’inacceptable c’est que tout le monde n’est pas égal devant cette espérance de vie (référence aux différents travaux qui montrant l’écart sur ce point entre ouvriers et cadres).

Bref, nous avons là un programme relativement concret sur le travail… et une proposition intéressante qui vise à remettre entre les mains des salariés une partie de leur avenir professionnel, mais probablement qu’une partie seulement… Il paraît en effet manquer dans ce programme quelques propositions plus orientées sur les entreprises et la/les place/s qu’elles devraient donner à leurs salariés…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s