De l’intelligence du poulpe… aux défauts de l’entreprise

Récemment, j’ai regardé une émission télé traitant de l’intelligence de la pieuvre. Émission de nuit intéressante sur le coup, elle m’a amené quelque temps après à la reconsidérer sous un autre angle : celui du consultant en entreprise que je suis.

Revenons d’abord rapidement à ce poulpe…

Ce céphalopode démontre une intelligence étonnante apprend-on dans cette émission. Il serait capable de mémorisation et d’intelligence conceptuelle… On voyait une pieuvre, mise face à un morceau de nourriture enfermé dans un bocal, retirer après tâtonnement le couvercle de ce dernier et accéder à la nourriture. Plus fort et intéressant, lorsque l’un de ces individus observe à distance un congénère ouvrir ce même bocal, celui-ci mis face ensuite à cette même situation réalise immédiatement l’opération, sans tâtonner. Ainsi, la communauté des poulpes semblent disposer d’une intelligence collective qu’il serait bien pertinent de mettre en oeuvre face aux épreuves qu’elle rencontre.

OK mais quel est alors le rapport entre le poulpe et l’entreprise ?

Attendez… On découvre dans ce même reportage que le poulpe, à côté de ces facultés tout à fait intéressantes, fait preuve d’un incroyable handicap : il n’a pas la possibilité (du fait de sa courte vie notamment) de transmettre ses connaissances à ses petits, et ainsi les petits poulpes doivent se développer sans bénéficier d’un savoir en héritage en provenance de leurs parents : c’est le tabula rasa !

Bon, et que fait l’entreprise dans toute cette histoire ? Eh bien, certaines entreprises présentent des organisations qui nous font réellement penser au poulpe, mais en moins intelligent !

L’une d’entre elles, dans laquelle nous réalisons actuellement une intervention, démontre effectivement la même caractéristique particulièrement handicapante : elle apprend certes, souvent confrontée à des difficultés d’ailleurs (et à noter que parfois ce sont des difficultés qu’elle a elle-même générées tout de même…), mais que fait l’encadrement et la direction du savoir du personnel muté, déplacé, replacé (parfois remplacé !), laissé et délaissé, oublié, voire renié ? elle l’ignore ! elle trace sa route ! jusqu’à la prochaine difficulté que tout le personnel savait et voyait venir…

Publicités

3 réponses à “De l’intelligence du poulpe… aux défauts de l’entreprise

  1. Bonjour,

    Je recherche le nom de cette émission. Pourriez-vous m’aider svp.

    Merci,
    Cassy

  2. Je suis navré, je ne l’ai pas retrouvée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s