Souffrance au travail : La Poste fait parler d’elle

Grande découverte médiatique : les salariés de la Poste sont en souffrance !

Jeudi 3 juin 2010, le syndicat professionnel des médecins de prévention de la Poste a jeté un pavé dans la mare… ces médecins ont écrit un courrier au Président de la Poste (et quelques ministres en copie) pour lui dire que : Les rapports annuels des médecins de la Poste soulignent depuis plusieurs années une dégradation de la vie au travail. Le courrier détaille en plusieurs points les éléments qui les amènent à annoncer un tel bilan (lien).

Bon OK, il y en a qui découvriront que « les postiers » souffrent en raison des exigences actuelles de leur travail… mais pas moi, comme beaucoup d’autres !

Cependant, ce qui me gêne le plus, c’est bien la façon avec laquelle certains médias (cf. Article de Libération du 4 juin 2010 : lien), et pire certains professionnels de la santé au travail parfois, communiquent sur la souffrance au travail en utilisant 2 mot-clé de manière un peu trop systématique : suicide et France Télécom…

Alors, même si dans le cas de la Poste, faire référence à France Télécom traduit sans doute aussi la volonté de créer un lien avec la situation de l’autre entité de nos ex-PTT, je m’interroge quand même sur les messages généraux que ce traitement médiatique produit :

  • n’y a-t-il vraiment qu’à France Télécom (voire à Renault, dont on faisait référence auparavant) que les gens souffrent ? et que certains salariés se suicident ?
  • est-ce un phénomène propre aux grandes entreprises ?
  • et peut-être même, est-ce un phénomène propre aux entreprises « pleines de salariés qui ne veulent pas accepter l’évolution de leur structure, comme celle de leur métier » ? « pleines de résistants incapables d’accepter que le monde du travail change » ?

Non ! Évidemment, non ! et il serait temps que le traitement par tous des RPS (les Risques PsychoSociaux) et des phénomènes de souffrance au travail soit enfin réalisé de manière juste, pour être efficace : c’est bien l’organisation du travail – et certains de ces modèles pernicieux aujourd’hui largement déployés dans le monde du travail – qui est responsable, et non pas la « pseudo-résistance au changement » de certains salariés de certaines entreprises, telle que beaucoup aimeraient le faire croire… En fait, nous sommes bien TOUS concernés !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s